Art-Software

Personne curieuse de tout, mais experte en rien, mon blog où je sévis parfois quand les étoiles s'alignent.

Aucun commentaire

Aujourd'hui est une bonne journée. Grâce à un ami qui m'a aidé à enfin sortir la carte mère de ma tour d'ordi en panne, j'ai pu refaire quelques tests dessus.

Il s'avère qu'en fait, sur les 6 barettes de 2Gio DDR3 @ 1600MHz, deux sont parfaitement fonctionnelles, aucune erreur sur MemTest86+, malgré la torture que je leur ait infligé. J'ai même pu lancer un live-cd d'installation d'Arch Linux, j'ai joué un peu avec, tout allait bien.

Donc ce sont les 4 autres — qui au passagent ne laissent même plus la machine démarrer, donc elles sont vraiment H.S. — qui sont en cause, et pas la carte mère comme je l'ai cru au début.

D'un côté ça me soulage, parce que j'avais pas trop envie de dépenser >450€ pour une carte mère en socket 1366 (vive mon i7-980 X), et hors de question de laisser un tel processeur non utilisé :(

En attendant, il va falloir que je me dégotte un disque dur, j'en ai plus en stock avec ces bêtises… Et je pourrai recommencer à faire mumuse avec ma tour, 4Go de ram c'est mieux que rien. Par contre dès que j'ai l'argent j'en achète de la toute neuve :D

Et puis en plus comme ça je pourrai changer la pâte thermique du northbridge et du CPU quand je veux, vu que la carte mère n'est plus coincée dans le boîtier — surtout le northbridge qui en a bien besoin, vu ses températures quand je ne fais rien ce ne serait pas du luxe… 55-60°C en idle c'est un peu trop, je trouve.

Je vais enfin pouvoir me resservir de cette tour, ça fait tellement plaisir ^_^

Aucun commentaire

Voilà ce que ça donne quand on laisse la masse d'un réseau ethernet flottante avec une box xDSL branchée derrière : (au début des graphiques)

débit
Graphique des débits

pourcentage de temps pendant lequel le réseau est down, sur une moyenne glissante de 30 minutes
Graphique de disponibilité

Comme vous pouvez le voir, ça bouge beaucoup, et il y a beaucoup d'indisponibilité réseau, ce qui signifie que la box désynchronise très fréquemment (ce qui lorsqu'on a des sessions TCP ouvertes est casse-pieds, vous en conviendrez). Ce dont je n'avais pas fait gaffe au début, est la chose suivante :

  • La box est alimentée avec un adaptateur secteur classique dont la sortie est galvaniquement isolée grâce au transformateur interne (= masse flottante, pas reliée à la terre) ;
  • Le switch brassant mon réseau local est alimenté de la même manière, et bien qu'il aie une prise de masse exprès (je ne savais pas à quoi ça pouvait servir avant, idiot que je suis), je ne l'avais pas branchée du coup idem ;
  • Je n'ai pas sur mon réseau local de pc type Tour avec une masse correctement définie et fixée grâce à la prise de terre, seulement des mini-pc avec alim externe avec transfo et un pc portable.

Donc la masse de mon réseau était totalement flottante de la terre, ce qui peut être totalement bénin comme peut se révéler dangereux : en effet les circuits des appareils ont des différences de potentiel par rapport à leur masse fixées, mais si la masse en question est à plusieurs dizaines de volts au dessus de la terre, si vous touchez l'appareil en question en étant relié à la terre (ex pieds nus, etc) vous prendrez une sacrée chataîgne car vous ne serez pas à la même référence. De plus cela empêche aux appareils reliés (dont la box, en l'occurence) de bien éliminer les parasites, puisque tout blindage étant relié à la masse, et celle-ci étant flottante, les parasites ne sont pas éliminés car de fait la masse n'est pas fixée à 0 volt mais bougera avec ledit parasite ; ce qui explique les débits qui bougent, les déconnexions incessantes etc (et les débits plus faibles, aussi).

Lorsque je m'en suis aperçu, j'ai brièvement regardé la tête du bruit de masse, et il était assez fort (et probablement de l'amplitude du volt ou plus, hélas je n'ai pas pu faire de mesure précise), j'ai donc tout de suite conclu qu'il fallait mettre la masse à la terre. Ce que j'ai fait, et j'ai tout de suite vu la différence : quasiment plus de pertes de paquets, débits plus hauts (cf toute la droite du graphique ci-dessus). Sans compter que la masse est désormais totalement silencieuse (si on prend la terre comme référence, donc avec une bonne terre en théorie le 0 volt, le vrai cette fois), donc les parasites peuvent être correctement éliminés sans perturber tout ce dont la masse flottante est sur son passage.

Morale de l'histoire : s'il y a une prise de masse (une petite vis souvent marquée « GND » au dos/en bas de l'appareil), branchez-la sans vous poser de question, cela sera beaucoup plus simple. De manière générale avoir des masses flottantes partout c'est pas bien ! :)